Diagonal, le périodique indépendant, fête ses huit ans

Poster un commentaire

24 mars 2013 par julieclement

En mars 2005, le journal Diagonal était lancé. Aujourd’hui, fort de son succès d’estime et de sa popularité, le bimensuel fête ses huit ans. Le périodique indépendant et apprécié a su évoluer au gré des rapides changements dans le monde des médias. Il a célébré son anniversaire à la Tabacalera, un centre social madrilène.

Diagonal a la Tabacalera

« Actualité, débat, investigation et analyse« , les objectifs annoncés de Diagonal. En huit ans, le journal espagnol, qui se dit lui-même anticapitaliste, s’est imposé comme un média au service des mouvements sociaux. Dés les débuts, il s’annonce comme un « média de communication critique et indépendant, sans directeurs ni chefs, soutenu par des milliers de souscripteurs« . Le projet, appuyé par de nombreuses personnes, reçoit l’aide de mécènes qui assurent la subsistance du journal. Une promesse, tenue elle aussi, de produire des « contenus informatifs » partagés sous des licences libres de Creative Commons. Une information de qualité et accessible à tous donc.

Les abonnements et la commercialisation d’objets en rapport avec le journal participent au succès et à la durée de vie de ce média indépendant. Des éditions locales sont également venues compléter ce panorama. Souvent, le média a misé sur le participatif pour avoir des informations, des témoignages de qualité et ancrés dans la réalité du quotidien. Les sujets traités ressemblent à ceux des autres journaux mais sont en réalité plus tournés vers des aspects humains. Les questions de société, de citoyenneté et des problématiques de consommation trouvent un écho au sein du journal.

Quand culture et journalisme se mélangent

En Espagne, le journalisme se veut engagé. A Madrid encore plus. Etant donné que la capitale regorge de nombreux endroits, dont des centres culturels, où s’exprime cet engagement, il est naturel que parfois journalisme et culture se mêlent. C’est ainsi que pour célébrer son huitième anniversaire et sa réussite, Diagonal a organisé une célébration au centre social La Tabacalera de Madrid. Cette ancienne fabrique de tabac, transformée en centre social autogéré, prête souvent ses locaux au périodique pour y fêter des évènements. Il se range également à ses côtés lorsqu’il s’agit de défendre ses intérêts et le bien public.

Cette année, c’était l’occasion de revenir sur les succès du journal et de montrer qu’il  est accessible à tous. Les évènements de la journée apportent des preuves de cette ouverture. Discussions et ateliers autour des médias, marché, concerts… tout est tourné vers le partage et la convivialité. Être proche de ses lecteurs et de ses souscripteurs s’avère de plus en plus nécessaire dans les médias à l’heure où beaucoup connaissent des difficultés.

Le journalisme engagé et indépendant

Diagonal c’est aussi un journal qui s’engage dans des causes qui lui semblent justes. Il se dit « engagé » et fait une rétrospective de ces combats. Engagé pour l’éducation et le savoir pour tous par exemple. Aux côtés des citoyens européens et de la stigmatisation des banlieues aussi. Relais des contestations liées aux problèmes sociaux en Espagne, également. Diagonal c’est un média qui refuse de dépendre de « chefs », c’est à dire de grandes entreprises « capitalistes » pour assurer une information libre et indépendante.

Le modèle, fondé sur cette fameuse indépendance recherchée par les journalistes, permet de garder une ligne éditoriale claire et non manipulée par des questions financières ou de relations. Ce sont ces petites victoires que le journal a souhaité fêter avec son anniversaire. Selon Diagonal et sa rétrospective, « aujourd’hui [le système médiatique] est beaucoup plus pluriel et effervescent qu’il y a huit ans« , à l’époque de sa création. L’autogestion, afin de ne pas tomber dans les « travers capitalistes » qu’elle dénonce, a permis à la publication de se maintenir en suivant ses préceptes, et de s’installer dans le paysage médiatique sur la durée.

Dans un contexte difficile pour la plupart des médias, surtout dans le sud de l’Europe, certains choisissent de rendre hommage aux lecteurs, qui sont pour beaucoup dans les succès. Pour les années suivantes, on pourrait leur souhaiter que l’aventure continue sur le même modèle avec des contenus, toujours, de qualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Web 2.0

%d blogueurs aiment cette page :